Présentation

"Libèle" est le nom d'artiste que Christel Robin, après un an et demi de pratique, a choisi pour désigner le "principe créatif qui l'anime".  

Libèle est artiste plasticienne autodidacte, dans la région niçoise, née en 1987. En 2015, alors qu'elle vit un moment de pause dans sa vie afin de se ressourcer, elle commence à créer des cadres en bois de palettes industrielles au centre desquels elle fixe un miroir. Elle a toujours créé, notamment au travers de l'écriture (voir menu "Livres"), et là découvre petit à petit une nouvelle manière de s'exprimer, de dialoguer avec elle-même et avec les autres, le monde.

Au fil des oeuvres, elle comprend que dans ce travail autour du miroir, il y a une recherche de Vérité ; se regarder pour se Voir, se chercher jusque dans les moindres reflets de son Etre, et dans ceux-ci discerner le vrai du faux. Pourtant les glaces n'apparaissent finalement plus que par fragments dans les oeuvres de Libèle, puis plus du tout pour finir, mais elle a conscience qu'elle continue son travail de regard réflexif, cet acte de Conscience que fait celui qui veut y voir clair ; que par le fait de créer et de poser face à elle une image sortant de son imaginaire, elle découvre un peu plus chaque fois qui elle est, et dans son universalité, ce qu'est l'Homme. Le M précédant le numéro et le titre de chaque oeuvre est l'initiale de "miroir".

Aujourd'hui, elle continue à tracer ce chemin (sans fin ?), cette dynamique d'ouverture, d'éveil.

A partir de matériaux de récupération, d'objets trouvés, ou piochés dans son passé (qu'elle travaille par exemple avec de la peinture), à partir de ce que la vie pose sur sa route, Libèle crée des oeuvres qui ont chacune leur histoire, leur énergie, leur lumière, leurs ombres transformées ou non ; pour celui qui les regarde, elles sont la preuve que la Vie se joue dans la Matière, et invitent à dépasser le regard du juge, pour découvrir peut-être un "Beau du Coeur". Bien souvent, elles demanderont à celui qui les regardera ou les acquerra de rentrer dans les profondeurs de son être pour en découvrir le Sens Ultime ; parfois elles attireront tout de suite l'enthousiasme, d'autres fois il faudra des années pour en percevoir la pulsion de vie.

C'est ce travail d'authenticité, de patience, d'humilité, de courage que Libèle propose.

Elle invente ses propres techniques, sans recherche de perfectionnement de celles-ci, car c'est le geste libre et inattendu qui permet à son inconscient de parler.

Ce qui est important pour elle est d'accueillir tout ce qui se présente, que ce soit en elle (pensées, émotions, ressentis... quels qu'ils soient) ou devant ses yeux (un objet qu'elle trouve et décide de transformer, une forme qu'elle vient de façonner intuitivement, une couleur appliquée à l'instinct, ou encore un "acte manqué"...). C'est une dynamique de pleine conscience, une forme de méditation par le biais de l'acte créatif ; vivre le moment présent simplement tel qu'il est, en l'occurrence dans un cadre artistique. Libèle pense que ce qui donne toute sa force à une oeuvre, c'est le travail de conscience que son créateur réalise avec elle. (voir page "ateliers créatifs de pleine conscience" dans le menu)

Elle aime créer à partir de matériaux "pauvres" pour s'apercevoir finalement que c'est la Richesse du Coeur qui anime la matière et lui confère toute son abondance ; découvrir que rien n'est pauvre...

Ses créations sont murales principalement, ou de plein pied, ou bien à poser comme des objets… Elles sont désormais très nombreuses.

Souvent les oeuvres de Libèle proposent de se pencher sur les symboles. Ils sont pour elle un océan de richesse lorsqu'on fait cette démarche de découverte de Soi. Il y a dans son travail quelque chose de l'ordre de la quête alchimiste, du Graal, trouver cette pépite qu'est l'Homme en transformant ses ombres en or. Et les symboles ont cette particularité de renvoyer à la fois l'ombre et la lumière.

Aller affronter l'Ombre, en connaître la teneur, les enjeux, pour renaître plus totalement...

Une autre particularité de son travail, est l'intérêt pour "la Déité". Refusant le dogme, elle tisse une spiritualité qui lui est propre au fil de sa vie et de ses expériences créatives (qui sont un acte à la fois thérapeutique, méditatif) ; en étant attirée par cette "pulsation divine", elle rencontre son Milieu, et cela lui permet de (re)construire son pourtour. Cette spiritualité peut transparaître dans ses oeuvres ; à la fois chaque oeuvre et les oeuvres dans leur succession sont une recherche et une découverte de sa Foi.

"En fouillant en moi, en quoi crois-je vraiment ?"

Sur chaque oeuvre il y a une mort, et une renaissance ; sans que cela apparaisse forcément au premier abord, chaque oeuvre marque ce passage de la vie à la mort, puis à une forme de vie nouvelle. Libèle propose alors à celui qui les contemplera d'initier cette démarche en lui-même, et peut-être d'avoir envie, lui aussi, de se Connaître.

Il y a dans ses motivations artistiques quelque chose de profondément libre, une aspiration à créer dans la joie, à proposer ses oeuvres comme des cadeaux que ferait un enfant, à passer un message de paix, cette paix dans laquelle vit celui qui s'autorise à exister tel qu'il est.

Enfin, Libèle regretterait de réduire à cette présentation ce qu'elle vit comme un espace de découverte sans cesse renouvelé. Elle préfère donc oublier tout ce qu'elle vient de dire d'elle, et écouter battre ses ailes.

presentation-3
LGE2
presentation-1
photovisage

Pour connaître Libèle sur "La Grande Émission", de la chaîne Azur TV...
Cliquez ce lien :

libele-G
Artiste plasticienne

Previous Next